mardi 4 février 2014

Agile Mind Map - l'agilité dans un slide

J'ai été confronté récemment à une question existentielle dans l'animation d'une formation sur l'agilité. Comment résumer l'agilité dans un seul slide ?

(voici un bon sujet pour ce tout premier article de mon nouveau blog!).

Partant du principe que seule une image pourrait synthétiser tout ce qu'il y a à dire sur l'agilité, et ayant récemment participé à un Agile Dojo sur les cartes heuristiques (merci AgilBee et Clément Boye), je me suis donc mis à créer mon Mind Map de l'agilité.



J'ai d'abord restreint la figure à 4 branches principales. Ces 4 domaines sont selon moi indissociables pour parler d'agilité :
  • les techniques agiles
  • la culture agile
  • l'individu
  • l'organisation
Chaque branche a fait éclore 4 feuilles. L'ensemble me permet d'aborder en un slide tous les points clés de ce passionnant domaine de connaissance. Voici en substance le discours :

1 - Les techniques agiles
L'agilité, c'est d'abord des pratiques, des outils, des instruments pour spécifier, valider, piloter, déployer.

User Stories
Le logiciel vu de l'utilisateur. Construire une application, ce n'est pas livrer du code en enchaînant des tâches, mais produire de la valeur pour un client.  

Test Driven (Development, Requirement)
Par expérience, c'est un pré requis pour un projet agile. Le métier du développeur ne se résume pas à développer. Il doit aussi comprendre en amont et valider en aval. Associer le test à la démarche de spécification et de développement permet cela.

Backlogs, Burdowns & Cie
Pas de projet sans outils d'estimation, de planification et de suivi. L'agilité, c'est pas free style. Les outils associés à l'agilité permettent de piloter finement et...empiriquement les projets.

Continuous Delivery
L'avenir. Un pipeline continu et automatisé depuis le commit jusqu'à la prod.

2 - La culture agile
Sans culture, la technique n'est rien. Intégrer la culture agile est crucial pour que les pratiques soient réellement efficaces.
 
Collaboration
Elément essentiel du succès pour tout projet (agile ou non). La collaboration doit être optimale au sein de l'équipe, et avec le client. Le rôle du ScrumMaster ou du facilitateur est ici prépondérant.

Flexibilité
Le changement n'est pas une menace. C'est un bienfait, car il rapproche la flèche (le projet) de sa cible (la satisfaction client).

Transparence
Ne rien laisser sous le tapis. Faire émerger les bonnes idées. C'est aussi le domaine du management visuel, du radiateur d'information. L'information affichée en temps réel, pour tout le monde et tout le temps.

Co-création
Comprendre que la relation client/fournisseur de type donneur d'ordres/exécutant est contre productive. Un projet est une entreprise commune. Un logiciel est une co-création.

3 - L'individu
Un responsable qualité d'une grande banque m'a dit un jour : "l'intelligence est dans le processus, pas dans l'individu." Et bien l'agilité, c'est le contraire.

Bienveillance
Il est indispensable que tout le monde puisse se respecter et s'exprimer, notamment lors des rétrospectives. Là encore, la présence d'un facilitateur (ScrumMaster par exemple) est essentiel pour faire passer le message et créer les conditions de l'émergence des idées.

Autonomie
Le chef de projet qui affecte les tâches et relève les compteurs n'est plus (essayer avec une équipe de génération Y !). L'objectif est ici le maintien sur le long terme d'une équipe soudée, qui progresse en maturité et prend des décisions pour elle-même.

Courage
Courage pour exprimer ses difficultés. Courage pour remanier le code. Courage pour admettre qu'on a pris une mauvaise direction.

Engagement
Un projet est une entreprise. Une équipe doit s'engager pour son succès, facilitée en cela par le ScrumMaster. Conscience professionnelle et amour du travail bien fait.


4 - L'organisation
Principal levier. Principal frein aussi à l'agilité. Pour être réellement agile, les organisations doivent se transformer, avec de nouveaux processus, de nouveaux rôles, une nouvelle culture, un nouveau management tourné vers l'innovation et la participation.
 
Cycles courts et flux continus
Produire plus vite de la valeur en limitant gaspillage. Ne pas stocker (BRUF : Big Requirement Up Front), mais réaliser au moment où le besoin émerge (JIT : Just In Time).  

Amélioration continue
Accepter que l'on ne peut pas tout prévoir, qu'il faudra s'adapter, essayer et apprendre pour s'améliorer. Pas de statu quo. 

Facilitation et coaching
Sans support et accompagnement, difficile de lâcher une équipe dans la nature en leur disant "soyez agile". L'agilité doit être accompagnée, sponsorisée. L'organisation, l'équipe et l'individu doivent être écoutés, aidés. L'agilité n'est pas un Big Bang, c'est une roue vertueuse et progressive.

Management 3.0
Créer les conditions de la réussite individuelle et collective. Etre présent. Impliquer et motiver. Donner.


Voilà ma vision à 360 de l'agilité, comme j'essaie de la pratiquer et de la partager au quotidien. Merci d'avance pour votre feedback, pour partager et s'améliorer...


4 commentaires:

  1. Merci Cyril pour cette mise en pratique de la carte heuristique pour définir l'essentiel de l'agilité !
    Je me sens bien en phase avec son contenu.
    Pour te donner mon avis et lancer la discussion, voici mes commentaires :
    - Le rôle du Product Owner n'apparaissant pas, je suggère de l'ajouter dans la branche "Organisation", avec une nouvelle sous-branche, par exemple : "Equipe multi-disciplinaire, ScrumMaster, Product Owner, Stakeholders", ou en remplacement de la sous-branche "Management 3.0".
    - Les branches "Culture" et "Individu" comportent tous deux selon ma perception des informations de nature culturelle, mais à des niveaux différents. Je proposerais bien de renommer en "Culture" par "Culture des projets", et, éventuellement, "Individu" par et "Culture des membres de l'équipe", mais cela risque de faire un peu long ; - )
    Cordialement. Nicolas de Cagny.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nicolas pour ton retour.
      En effet, je n'ai pas mentionné le Product Owner car je ne voulais pas me limiter à Scrum. Néanmoins, je suis conscient que ce rôle est essentiel. Il apparait d'ailleurs aussi dans XP.
      Initialement, je plaçais cette notion dans sous-branche "co-création". En effet, la Scrum Team de Scrum (Equipe, ScrumMaster & Product Owner) revient à parler de création partagée du produit, et non plus de simple relation client/fournisseur.
      Mais ton analyse est pertinente, car en effet, il manque visuellement cette notion d'équipe, au cœur d'un système agile. Je vais profiter de mes derniers jours de Snow Board au Mont-Dore et repenser un peut ce Mind Map.
      A bientôt.

      Supprimer
  2. Bonjour

    Difficile de tout résumer mais il manque l'aspect équipe, l'équilibre entre les profils qui la constituent, la solidarité, la capacité d'autocritique collective, l'ouverture, le sens du client, ...
    C'est en rapport avec les individus mais l'équipe a une existence propre et l'individu doit s'y intégrer.

    Cordialement

    Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet Pierre, merci pour ton commentaire, qui va de pair avec celui de Nicolas. Même si dans le discours associé à ce slide je mentionne l'équipe dans les sous-branches "co-création", "courage" et "engagement", il faut peut-être qu'elle apparaisse visuellement car c'est une notion essentielle. C'est vrai que généralement j'attache une grande importance à chaque individu, mais un individu s’épanouit souvent au sein d'une dynamique collective.
      RDV à la prochaine version de ce slide en mars (pour l'instant, je profite de la famille et de la poudreuse sur les pistes...).

      Supprimer